Et si vous offriez une BD pour Noël ?

Plus que jamais les BD ne manquent pas en cette fin d’année !

Voici quelques uns de nos coups de coeur sélectionnés par toute l’équipe :

Ballade pour Sophie, Filipe Melo et Juan Cavia, Paquet 27 €

Un roman graphique qui nous vient du Portugal !

L’histoire passionnante d’une rivalité entre deux pianistes de génie depuis leurs plus jeunes années, qui ne cesseront de se croiser tout au long de leur vie. Assurément un grand bonheur de se plonger dans ce récit dense et magnifiquement illustré. L’album étant passé un peu inaperçu dans les médias et autres critiques, ne ratez pas l’occasion de profiter d’un très bon moment de lecture ! Fanny

Les Strates, Pénélope Bagieu – Gallimard 22 €

Après l’énorme succès des Culottées, que vous avez peut-être découvertes au festival Quai des bulles, Pénélope Bagieu, nous livre ici une oeuvre autobiographique. Elle présente, à travers de courtes histoires, des expériences accumulées, superposées, qui la constituent aujourd’hui. L’enfance, l’adolescence, des agressions, la perte d’êtres chers… mais aussi l’amour.

Des souvenirs qui, bien que personnels, nous touchent au plus profond car chacun peut s’y retrouver à un moment ou un autre.

Un roman graphique très émouvant à découvrir accompagné d’une boite de mouchoirs. Karène

Kosmos, Fabien Bedouel, Patrice Perna, Delcourt 27,95 €

Et si le premier homme sur la Lune était… une femme ? Et russe de surcroît ? Avec Kosmos, découvrez l’autre vérité sur la conquête lunaire… Un dessin d’une grande précision qui laisse toute la place au silence inquiétant de l’espace, magnifié par un sublime noir et à blanc à couper le souffle. Saurez-vous discerner la réalité de la fiction ? Frédéric

Coming in, Elodie Font et Carole Maurel, Payot 19 €

Alors que nous sommes plus habitués à entendre parler du « coming out », Coming in aborde le sujet de l’acceptation de son homosexualité non pas par les autres mais par soi-même. Cette BD, sensible et plein de bienveillance, retrace l’histoire d’Elodie Font, de son premier désir ressenti face à une femme, aux insatisfactions des relations avec des garçons et cette impression de ne pas être « normale ». Mais pour être pleinement heureuse, elle devra accepter l’évidence et faire le deuil de son hétérosexualité.

Une ode à la tolérance et à l’amour, sublimée par les dessins de Carole Morel , à mettre dans toutes les mains. Karène

Le grand vide, Léa Murawiec, éditions 2024 25 €

Dans une immense et tentaculaire mégalopole, tout est affaire d’attention et de reconnaissance. Si on ne pense pas suffisamment à vous, c’est la mort qui vous attend. Est-ce de l’anticipation ou déjà notre quotidien ? D’une folle énergie et porté par un dessin innovant, Léa Murawiec signe une oeuvre graphique audacieuse, percutante, qui résonne furieusement avec notre monde actuel. Le trait d’union improbable entre les mangas d’Osamu Tezuka et 1984 d’Orwell ! Frédéric

47 cordes (1ère partie), Thimothé Le Boucher, Glénat 25 €

Timothé Le Boucher est de retour avec un thriller psychologique (divisé en 2 parties) encore plus sombre que les précédents. Une métamorphe, femme capable de changer d’apparence, tombe un jour amoureuse d’Ambroise, jeune harpiste, qui vient juste d’intégrer un nouvel orchestre. Elle prendra diverses personnalités pour entourer le jeune homme au quotidien, sans que ce dernier ne se rende jamais compte de rien. C’est à travers la personnalité de Francesca Forabosco, cantatrice de renom, qu’elle le prendra sous son aile et lui lancera le pari de relever 47 défis, afin d’obtenir les 47 cordes qui viendront compléter la harpe de ses rêves.

Ce thriller fantastique, bien que parfois dérangeant, avec une ambiance qui n’est pas sans rappeler les films de Stanley Kubrick ou David Lynch, est rapidement addictif. On referme ses 400 pages, lues d’une traite en ayant qu’une hâte : lire la suite ! Karène

La jeune femme et la mer, Catherine Meurisse, Dargaud 22.50 €

Catherine Meurisse s’essaye à l’estampe japonaise et nous rend tout simplement béats d’admiration !

Un récit inspiré par un voyage au Japon où elle se rend tant elle rêve de peindre là-bas cette sublime nature nippone. Beaucoup de fantaisie, d’humour et comme toujours une grande liberté pour exprimer ce qu’elle aime, ce qu’elle ressent, ce qui la touche. Du grand grand art ! Fanny

Madeleine, résistante Tome 1, Madeleine Riffaud, J-D Morvan et Dominique Bertail, Dupuis 23.50 €

Ce premier tome des mémoires de Madeleine Riffaud laisse sans voix, quelle vie ! Lorsque les allemands occupent la France, malgré son jeune âge Madeleine n’hésite pas une seule seconde : elle s’engage dans la Résistance. Pour elle, la vie d’avant c’est fini, maintenant ce sera l’action et la clandestinité. Aujourd’hui, pour qu’on n’oublie jamais, Madeleine raconte…

Une quête de liberté sans lâcheté ni compromis et une immense leçon de courage. Quant au dessin, tout en finesse et monochrome bleu, il est admirable ! Frédéric

Le Fantôme d’Odessa

L’oeuvre d’Isaac Babel, confisquée, morcelée et reconstituée peut s’avérer difficile à appréhender. Le roman graphique de Camille de Toledo et d’Alexander Pavlenko, Le Fantôme d’Odessa, permet justement d’en saisir la particularité, la profondeur et la force.

Au printemps 1939 Isaac Babel est arrêté et incarcéré à la tristement célèbre prison de la Loubianka. Torturé pendant des mois, il sera finalement exécuté le 27 janvier 1940 d’une balle dans la nuque, sur un ordre signé de Staline. Pendant des années le régime fera croire à sa femme et à sa fille réfugiées à Paris qu’il est toujours emprisonné…

Le Fantôme d’Odessa s’articule principalement autour de trois récits : celui de sa femme apprenant l’existence d’une lettre d’adieu de son mari miraculeusement retrouvée, les angoisses et les remords de Babel en prison, et les aventures du bandit juif Bénia Krik pendant la révolution Russe, scénario qu’écrivit Babel pour le réalisateur Sergueï Eisenstein (Le Cuirassé Potemkine c’est lui) dont le film ne vit finalement jamais le jour.

Avec un traitement graphique à chaque fois différent, ces trois récits nous content la folie d’une révolution construite sur des jeux de pouvoir, sur la corruption, dans la violence et le sang, bien loin des idéaux. A cela s’ajoute les deux guerres mondiales et l’avènement d’un monstre froid et calculateur, Staline.

Le Fantôme d’Odessa est une bande dessinée poignante, le tableau d’une Russie désenchantée mais aussi une ode à la résistance, à la liberté, et un hommage aux nombreux artistes et écrivains persécutés. Enfin c’est une formidable invitation à vous plonger dans la grande littérature russe !

Tout à la fin de l’oeuvre, vous pourrez découvrir un entretien des auteurs avec Sophie Benech, éditrice et grande traductrice du russe qui a notamment traduit toute l’oeuvre disponible d’Isaac Babel aux éditions Le Bruit du Temps.

Le Fantôme d’Odessa, Camille de Toledo et Alexander Pavlenko, Denoël Graphic 24,90 €

Du côté des enfants…

Comme tous les ans à la même période, c’est un immense plaisir pour nous de vous dénicher des petites merveilles d’albums jeunesse dans cette magnifique production éditoriale qui se fait toujours plus créative et inspirée.

Commençons tout en douceur et tendresse avec Doux Dodo (Cécile Hudrissier, Didier Jeunesse), ce fabuleux petit livre-accordéon. Six illustrations recto-verso de petites bêtes se laissant doucement aller dans le sommeil. Au verso, un paysage de nuit calme et rassurant. A observer avant le coucher ou à simplement poser en décoration tout près de l’oreiller. Dès la naissance, dès 1 an. 9.50 €

Sushi et Maki, Olivia Cosneau, Sarbacane :

Deux petites boules de poils à moustache qui deviendront vite les partenaires de jeu préférés des petits ! Un livre solide, gai et coloré avec plein de jolis volets à soulever. A partir de 2 ans. 12.50 €

La grosse gratouille, Victoria Cassanell, Didier Jeunesse :

Monsieur Ours se réveille de sa longue sieste et… ça le gratte terriblement dans le dos ! Le voilà parti se frotter à son arbre préféré, connu à des kilomètres à la ronde pour être le meilleur des arbres à gratouilles. Mais ce jour là, Castor a lui aussi trouvé l’arbre à son goût ! Humour et poésie, dès 3 ans ! 13.90 €

Cachée ou pas j’arrive, Lolita Séchan et Camille Jourdy, Actes sud bd :

Une ravissante bd pour les plus jeunes, fantaisiste et pleine de joie pour une partie de cache-cache des plus farfelues. Vous y trouverez, en vrac, une « Mémé molle qui fait des bisous qui piquent », une licorne mal lunée et mal embouchée, un loup très féroce qui suce son pouce en dormant, amateur de petites créatures aux petits oignons et sauce tartare. Un régal ! Dès 4 ans 13.50 €

Gaspard dans la nuit, Seng Soun Ratanavanh, La Martinière Jeunesse :

Après ses fabuleux albums « Attends Miyuki » et « Merci Miyuki », Seng Soun Ratanavanh nous présente Gaspard, petit garçon que la nuit effraie. Il parviendra à apprivoiser sa peur au long d’une aventure nocturne colorée, chatoyante et lumineuse . C’est tellement beau ! Dès 5 ans 13.90 €

Une série de déjà quatre splendides albums du génialissime Joe Todd-Stanton ( « Le secret du rocher noir ») retraçant les aventures de la famille Vieillepierre, une illustre famille d’aventuriers explorateurs ayant pour mission de sauvegarder les plus belles mythologies du monde ! « Arthur et la corde d’or » explore la mythologie nordique, « Le voyage de Kai » la mythologie chinoise, « Lucie et l’énigme du sphynx » l’Egypte, et « Léo et la méduse » nous replonge en mythologie grecque. Tous aux éditions Sarbacane, à consommer en famille sans modération, dès 6 ans. 13.50 €

Papillons illusions, de Julie Drouant et Bernard Duisit, Hélium :

Un pop-up d’une grande finesse pour tout savoir sur les papillons et leurs dons insoupçonnés. Chaque page est incroyable, admirez plutôt ! 23.90 €

La grande école, Nicolas Mathieu et Pierre-Henri Gomont, Actes Sud Junior.

Raconté par l’auteur de l’excellent prix Goncourt 2018 « Leurs enfants après eux », et illustré par l’auteur de « La fuite du cerveau », « Péreira prétend » et « Malaterre » (tous des coups de cœur bd de la librairie), vous êtes mis au défi de ne pas avoir le regard quelque peu embué à la fin de l’histoire de cette très belle relation père-fils. Mais attention, rien de triste, ce ne sont que de très, très belles émotions ! Dès 6 ans 16.50 €

Madame Badoubeda, Sophie Dahl et Lauren O’hara, Gallimard Jeunesse :

Madame Badoubeda est vieille, riche, extravagante et à première vue assez infecte. Elle arrive parée de ses deux énormes malles et vingt trois sacs pour s’installer quelques semaines à l’hôtel de la Sirène. C’est là que vit Emma, la fille des gérants, une aventurière en herbe, presque née sur la plage, « au milieu du thym sauvage et des chardons qui piquent la peau ». La rencontre de ces deux héroines inoubliables captivera à coup sûr les lecteurs avides de récits iodés et mystérieux ! Dès 8 ans. 15.90 €

Fanny