Mario Rigoni Stern : Histoire de Tönle

Disparu en 2008, Mario Rigoni Stern était l’un des plus grands écrivains italiens de sa génération, mais sa discrétion fait de lui un auteur encore trop méconnu, malgré de nombreuses traductions.

En ce début d’année les éditions Gallmeister rééditent dans la collection Totem le roman qui ouvre sa « trilogie du haut-plateau » : Histoire de Tönle.

Au coeur des montagnes, Tönle Bintarn est un modeste colporteur et berger, qui s’affranchit des frontières et des douaniers pour vendre ici et là quelques estampes, juste de quoi retourner régulièrement dans son hameau pour s’occuper de sa famille. Mais la première guerre mondiale qui n’est d’abord qu’une rumeur finit par se transformer en un vacarme assourdissant, ballotant Tönle d’un pays à l’autre, bien loin de son foyer.

Dans la neige, l’indifférence ou la souffrance, au gré des années et de bien des péripéties, Tönle n’aura de cesse qu’essayer de rentrer chez lui pour vivre comme il l’entend, dans la solitude des paysages, loin de la folie des hommes.

Les romans, nouvelles et récits de Mario Rigoni Stern ont la grâce d’une aube d’hiver. Tout en silence, avec une économie de mots, il dit l’essentiel : la plénitude de l’existence au coeur de la nature, la chaleur d’un repas partagé, l’amitié simple et désintéressée, la pureté et la beauté de la vie malgré les horreurs, la bêtise et les conflits qui nous échappent.

Histoire de Tönle fait partie de ces grands textes d’une désarmante humilité, justes et vrais.

« On trouve rarement pareille cohérence entre l’homme qui vit et l’homme qui écrit, pareille densité d’écriture. (…) Le fait que Rigoni Stern existe est en soi miraculeux. »

Primo Lévi.

Toute l’équipe de la librairie vous souhaite une belle, une joyeuse et une heureuse nouvelle année !

Histoire de Tönle, Mario Rigoni Stern, nouvelle traduction de l’italien de Laura Brignon, Gallmeister Totem 8.90 €

40 hommes et 12 fusils, dédicace de Marcelino Truong vendredi 18 novembre.

Indochine 1954. Le pays qui rêve d’indépendance est déchiré par la guerre. Minh est un jeune peintre issu de la bourgeoisie d’Hanoï proche des français, que son père envoi à la campagne gérer les terres familiales. Mais en chemin l’armée révolutionnaire le contraint à s’engager avant de l’affecter à un bureau en charge de la propagande. Pour survivre et continuer à dessiner, Minh devra taire ses origines et ses opinions politiques. Après avoir traversé le pays à pied et s’être rendu compte des ravages de la guerre, le voilà muté à Diên Biên Phu…

Après ses deux premiers romans graphiques autour de son enfance et de sa jeunesse Une si jolie petite guerre et Give peace a chance, Marcelino Truong nous plonge cette fois en pleine guerre d’Indochine, au coeur d’un conflit sanglant qui ne fit que préparer un second quelques années plus tard encore plus dévastateur.

Il créé l’inoubliable Minh, peintre contemplatif et romantique qui découvre l’envers du conflit : l’endoctrinement à travers une propagande omniprésente, l’influence chinoise qui souhaite transformer une légitime quête de liberté et d’indépendance en une furieuse lutte des classes. Mais malgré ses doutes et ses colères, il découvre aussi une population solidaire et brave, pour le meilleur et pour le pire. Spectateur et acteur malgré lui d’une guerre qui le dépasse, il tente par tous les moyens de résister à l’abrutissement et la compromission.

Avec 40 hommes et 12 fusils Marcelino Truong livre un formidable récit, passionnant autant que pédagogique, bouleversant autant que courageux. Ses dessins n’ont jamais été aussi précis, émouvants, terribles. Ils rendent le périple de Minh si vivant qu’on en ressort troublé. En créant un alter égo qui lui ressemble beaucoup, l’auteur pose la question essentielle mais difficile de la place d’un artiste en temps de crise ou de conflit. Comment exister entre la politique et l’art, comment survivre ou rester libre et continuer à créer sans se renier…

Nous sommes heureux de vous inviter à une séance de dédicace avec Marcelino Truong vendredi 18 novembre de 18h à 19h !

40 hommes et 12 fusils, Indochine 1954, Marcelino Truong, Éditions Denoël Graphic 28.90 €

Dédicace et rencontre avec Fabien Clauw vendredi 4 novembre à 19h

Il fut un temps où rejoindre à la voile la Guadeloupe depuis Saint-Malo prenait plus d’une semaine… et où les navires ne s’appelaient pas Sodebo ou Banque Populaire, mais plutôt L’égalité, Le Redoutable, le Suffren… Un temps où la France et l’Angleterre se disputaient la maîtrise des océans, un temps de ruses, d’exploits et de fureurs, que connurent Surcouf ou Louis Garneray.

Avec sa grande saga maritime Les aventures de Gilles Belmonte, qui commence en 1798, Fabien Clauw, marin émérite et talentueux romancier, nous plonge au coeur de cette flamboyante époque. Dans un genre longtemps dominé par de grands écrivains anglais, C.S. Forester, Alexander Kent ou encore Patrick O’Brian, Fabien Clauw a su se faire une place et renouveler avec succès les codes de cette littérature en lui apportant modernité, fraîcheur et une insolence toute française !

Au cours des 5 tomes précédents, le Capitaine Gilles Belmonte connut mille péripéties, de l’Amérique à L’île Maurice en passant par la Bataille de Trafalgar, tandis que la France basculait de la Révolution à l’Empire. Dans cette dernière aventure où il sera question de retrouver un prince espagnol disparu et de rejoindre la Chine, le voici en charge d’un navire flambant neuf et d’une escadre prestigieuse. Mais forts d’un blocus impitoyable et d’une confiance retrouvée après Trafalgar, les anglais n’entendent pas laisser la moindre marge aux français, aidés par un puissant réseau d’espions…

Alors faites le plein de rhum et de citrons (très utile contre le scorbut), et embarquez avec nous et Fabien Clauw pour une rencontre et une séance de dédicace vendredi 4 novembre à 19h !

Vous pouvez réserver vos places si vous le souhaitez en contactant la librairie. 

A bientôt donc !

L’équipe de la librairie.

L’escadre du bout du monde, les aventures de Gilles Belmonte, Fabien Clauw éditions Paulsen 22 €