Dédicace de Sophie Ladame et Sylvère Denné samedi 3 février

Du carnet de voyage à la bande dessinée…

La malouine Sophie Ladame, artiste peintre et marin dans l’âme, relève le défi et le résultat est non seulement à la hauteur de nos attentes, il est simplement stupéfiant.

Fruit d’une étroite collaboration avec le scénariste Sylvère Denné, Bleu Amer est l’aboutissement d’un travail de deux ans. Il aura fallu beaucoup de complicité et d’endurance pour les deux amis afin de concrétiser ce projet et aller au bout de l’aventure.

En 1944, aux îles Chausey, la guerre épargne les habitants. L’occupation allemande n’est qu’une lointaine rumeur qui ne se concrétise qu’à travers une patrouille de ravitaillement. Pierre est un pêcheur qui noie son mal de vivre dans l’alcool, tandis que sa femme Suzanne trompe son ennui dans les tâches du quotidien et ses prières à l’église. Jusqu’à cet américain tombé du ciel qui va bousculer le petit train train de l’île. Faut-il le dénoncer pour s’éviter des représailles allemandes ? Ou faut-il le cacher pour vivre en paix avec sa conscience… Les avis divergent et la tension monte.

Aussi à l’aise dans les paysages qu’avec ses personnages, Sophie Ladame rayonne dans chaque case, le dessin s’anime dès la première planche et l’immersion est totale. La mer, l’austérité de la vie insulaire, mais aussi la noirceur des protagonistes, leur solitude et leur détresse, tout est parfaitement rendu. Le dessin, sobre mais réhaussé par le bleu « Ladame » et quelques touches d’un magnifique blanc, respire et invite à la contemplation, à l’introspection. Il est brillamment au service d’un scénario minimaliste mais tendu.

Nous sommes très heureux de vous inviter à venir rencontrer Sophie Ladame et Sylvère Denné, ce samedi 3 février à partir de 17h pour une séance de dédicace !

bleu amer

Bleu Amer, Sophie Ladame et Sylvère Denné, ed. La Boîte à Bulles 19 €.

La reconstruction de Saint-Malo

Rendez-vous ce vendredi 15 décembre de 17h à 19h, pour une séance de dédicace avec Philippe Petout, à l’occasion de son nouveau livre paru cette semaine aux éditions Cristel:

La reconstruction de Saint-Malo (38.50€).

Conservateur du musée d’Histoire de Saint-Malo, Philippe Petout rassemble depuis des années des documents sur la reconstruction de Saint-Malo à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.

L’auteur fait un état des lieux sur les destructions intervenues pendant la guerre et aborde le déblaiement, les projets de reconstruction puis la mise en œuvre elle-même. Il met tout particulièrement en valeur la réédification des monuments historiques et la création du nouvel Intra-Muros tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Il s’agit de l’ouvrage le plus complet sur la reconstruction de Saint-Malo, avec de nombreux documents, photographies et plans inédits.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à la dédicace vendredi, mais que vous souhaitez faire signer un ou plusieurs livres pour les fêtes de fin d’année, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone.

A bientôt et bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !

N’oubliez-pas, pour Noël la librairie est ouverte tous les jours (et donc le dimanche) jusqu’au samedi 6 janvier !

La-reconstruction-de-Saint-Malo

 

Libretto, guide de lecture

Un grand merci à tous ceux présents à notre débat autour des éditions Libretto !

Comme promis, voici un petit récapitulatif des titres dont nous avons parlé. Ils sont tous disponibles ou commandables, à la librairie bien-sûr mais aussi n’importe où ailleurs !

Dans le domaine oriental que nous avons abordé en début de rencontre :

Les mille et une nuits (4 tomes), la plus complète et la meilleure traduction française à ce jour.

Vingt-quatre heures de la vie d’une canaille, d’Azdi (al-) Abou- Moutahhar, un texte rare et subversif, introuvable en orient, dont il ne reste qu’un manuscrit à la BNF.

Alamut, de Vladimir Bartol. Ce roman slovène écrit en 1938 (mais se déroulant en Iran) a eu un succès inattendu au lendemain du 11 septembre 2001.

Un jardin à Téhéran, de Guppy Shusha.

La prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs, de Nafzawî (al-) Mouhammad, bien plus intéressant et malicieux que le kamasutra indien, et surtout plus moderne par la place qu’il accorde à la femme dans la recherche du plaisir.

Le Livre de Goha le Simple d’Adès Albert et Josipovici A. Une fable magnifique dont Octave Mirbeau était un grand admirateur, et qui n’a pas pris une ride. A lire absolument !

Dans le domaine classique nous avons évoqué :

Le Quinconce de Charles Palliser (5 volumes), un roman feuilleton tellement « 19ème » qu’on pense lire un auteur classique (et donc mort !)

Wilkie Collins, contemporain, ami et rival de Dickens, on le considère comme l’un des grands inventeurs du roman policier. Il faut lire absolument La dame en blanc et Pierre de Lune !

Le Pays du Dauphin Vert d’Elisabeth Goudge ainsi que La Recluse de Wildfell Hall d’Anne Brontë.

Jack London, que Libretto a réhabilité en tant qu’auteur « adulte » pour son engagement et la profondeur de ses récits. Moins connu que Croc-Blanc ou l’Appel de la forêt, nous vous invitons à découvrir Martin Eden, le vagabond des étoiles ou bien encore Le peuple d’en bas.

Moby Dick d’Herman Melville, pour sa traduction de référence.

La source au bout du monde (2 tomes) de William Morris, qui inspirera l’oeuvre de Tolkien.

C’est une très grande part du catalogue, le domaine de l’aventure et des explorations, nous n’avons pas eu le temps d’en parler beaucoup, mais notons toutefois :

A marche forcée, de Slavomir Rawicz. Récit incroyable et contreversé autour d’évadés d’un goulag, qui fut une révélation pour toute une génération d’écrivains voyageurs, Sylvain Tesson en tête !

Water Music de T.C. Boyle, une grande fresque romanesque autour de l’exploration africaine.

L’Odyssée de « l’endurance » de Shackelton, l’un des plus grands succès du catalogue.

La longue marche (3 volumes) de Bernard Ollivier… ou comment faire la route de la soie à pieds !

Enfin il y a beaucoup d’auteurs français (ou francophones) chez Libretto, dans des genres très différents :

De l’aventure, avec Claude Farrère et son Thomas l’Agnelet. Ce n’est pas, de loin, le plus beau succès du catalogue, mais à la librairie c’est notre record absolu : plus de 1000ex vendus en à peine 6 ans ! (En cherchant bien vous trouverez la chronique de ce roman sur ce blog!)

Printemps difficile de Boris Pahor, un auteur peu connu du grand public.

La boîte en os, d’Antoinette Peské, un livre « culte » qui ne laissera personne indifférent.

Laissez-moi de Marcelle Sauvageot et Séraphine de Françoise Cloarec sont des textes forts qui ont su trouver leur place au sein des libretto.

Enfin dans les rayons policiers et imaginaires, nous avons souligné l’importance de Crime de Meyer Levin, qui n’est pas sans rappeler De sang-froid de Truman Capote ainsi qu’une nouveauté de cet automne : Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel.

Bonnes lectures à toutes et à tous !