Et si vous offriez une BD pour Noël ?

Plus que jamais les BD ne manquent pas en cette fin d’année !

Voici quelques uns de nos coups de coeur sélectionnés par toute l’équipe :

Ballade pour Sophie, Filipe Melo et Juan Cavia, Paquet 27 €

Un roman graphique qui nous vient du Portugal !

L’histoire passionnante d’une rivalité entre deux pianistes de génie depuis leurs plus jeunes années, qui ne cesseront de se croiser tout au long de leur vie. Assurément un grand bonheur de se plonger dans ce récit dense et magnifiquement illustré. L’album étant passé un peu inaperçu dans les médias et autres critiques, ne ratez pas l’occasion de profiter d’un très bon moment de lecture ! Fanny

Les Strates, Pénélope Bagieu – Gallimard 22 €

Après l’énorme succès des Culottées, que vous avez peut-être découvertes au festival Quai des bulles, Pénélope Bagieu, nous livre ici une oeuvre autobiographique. Elle présente, à travers de courtes histoires, des expériences accumulées, superposées, qui la constituent aujourd’hui. L’enfance, l’adolescence, des agressions, la perte d’êtres chers… mais aussi l’amour.

Des souvenirs qui, bien que personnels, nous touchent au plus profond car chacun peut s’y retrouver à un moment ou un autre.

Un roman graphique très émouvant à découvrir accompagné d’une boite de mouchoirs. Karène

Kosmos, Fabien Bedouel, Patrice Perna, Delcourt 27,95 €

Et si le premier homme sur la Lune était… une femme ? Et russe de surcroît ? Avec Kosmos, découvrez l’autre vérité sur la conquête lunaire… Un dessin d’une grande précision qui laisse toute la place au silence inquiétant de l’espace, magnifié par un sublime noir et à blanc à couper le souffle. Saurez-vous discerner la réalité de la fiction ? Frédéric

Coming in, Elodie Font et Carole Maurel, Payot 19 €

Alors que nous sommes plus habitués à entendre parler du « coming out », Coming in aborde le sujet de l’acceptation de son homosexualité non pas par les autres mais par soi-même. Cette BD, sensible et plein de bienveillance, retrace l’histoire d’Elodie Font, de son premier désir ressenti face à une femme, aux insatisfactions des relations avec des garçons et cette impression de ne pas être « normale ». Mais pour être pleinement heureuse, elle devra accepter l’évidence et faire le deuil de son hétérosexualité.

Une ode à la tolérance et à l’amour, sublimée par les dessins de Carole Morel , à mettre dans toutes les mains. Karène

Le grand vide, Léa Murawiec, éditions 2024 25 €

Dans une immense et tentaculaire mégalopole, tout est affaire d’attention et de reconnaissance. Si on ne pense pas suffisamment à vous, c’est la mort qui vous attend. Est-ce de l’anticipation ou déjà notre quotidien ? D’une folle énergie et porté par un dessin innovant, Léa Murawiec signe une oeuvre graphique audacieuse, percutante, qui résonne furieusement avec notre monde actuel. Le trait d’union improbable entre les mangas d’Osamu Tezuka et 1984 d’Orwell ! Frédéric

47 cordes (1ère partie), Thimothé Le Boucher, Glénat 25 €

Timothé Le Boucher est de retour avec un thriller psychologique (divisé en 2 parties) encore plus sombre que les précédents. Une métamorphe, femme capable de changer d’apparence, tombe un jour amoureuse d’Ambroise, jeune harpiste, qui vient juste d’intégrer un nouvel orchestre. Elle prendra diverses personnalités pour entourer le jeune homme au quotidien, sans que ce dernier ne se rende jamais compte de rien. C’est à travers la personnalité de Francesca Forabosco, cantatrice de renom, qu’elle le prendra sous son aile et lui lancera le pari de relever 47 défis, afin d’obtenir les 47 cordes qui viendront compléter la harpe de ses rêves.

Ce thriller fantastique, bien que parfois dérangeant, avec une ambiance qui n’est pas sans rappeler les films de Stanley Kubrick ou David Lynch, est rapidement addictif. On referme ses 400 pages, lues d’une traite en ayant qu’une hâte : lire la suite ! Karène

La jeune femme et la mer, Catherine Meurisse, Dargaud 22.50 €

Catherine Meurisse s’essaye à l’estampe japonaise et nous rend tout simplement béats d’admiration !

Un récit inspiré par un voyage au Japon où elle se rend tant elle rêve de peindre là-bas cette sublime nature nippone. Beaucoup de fantaisie, d’humour et comme toujours une grande liberté pour exprimer ce qu’elle aime, ce qu’elle ressent, ce qui la touche. Du grand grand art ! Fanny

Madeleine, résistante Tome 1, Madeleine Riffaud, J-D Morvan et Dominique Bertail, Dupuis 23.50 €

Ce premier tome des mémoires de Madeleine Riffaud laisse sans voix, quelle vie ! Lorsque les allemands occupent la France, malgré son jeune âge Madeleine n’hésite pas une seule seconde : elle s’engage dans la Résistance. Pour elle, la vie d’avant c’est fini, maintenant ce sera l’action et la clandestinité. Aujourd’hui, pour qu’on n’oublie jamais, Madeleine raconte…

Une quête de liberté sans lâcheté ni compromis et une immense leçon de courage. Quant au dessin, tout en finesse et monochrome bleu, il est admirable ! Frédéric

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :