Dédicace de Marcelino Truong samedi 16 juillet

Nous vous invitons ce samedi 16 juillet de 17h à 19h à rencontrer le dessinateur Marcelino Truong, pour une séance de dédicaces de ses deux bandes dessinées autobiographiques : Une si jolie petite guerre et Give peace a chance (ed. Denoël Graphic).

Marcelino Truong est né aux Philippines et porte le nom d’une rue de Manille. Il passe sa jeunesse à courir le monde, des Etats-Unis à la Grande-Bretagne, en passant par le Vietnam, ce qui ne l’empêche pas de suivre des études secondaires en langues et sciences politiques. De formation autodidacte en matière artistique, il se lance dans le métier d’illustrateur en 1983. Il illustre de nombreux livres de jeunesse et a obtenu le Prix du Salon du Livre de Jeunesse de Bologne en 1995, pour les illustrations du livre Enfants prostitués d’Asie. Marcelino Truong illustre aussi des articles de presse dans de grands journaux nationaux et signe de nombreux travaux d’édition publicitaire pour de grandes marques françaises.

Les oeuvres de Marcelino Truong ne sont pas sans rappeler les tableaux de Gauguin. Son style, ses couleurs chaudes et lumineuses ne peuvent certainement pas laisser indifférent. Chaque illustration est un petit chef-d’oeuvre à découvrir.

Source de la biographie : http://www.ricochet-jeunes.org

Une si jolie petite guerre est un roman graphique touchant et passionnant, qui raconte la jeunesse de l’auteur dans le Saïgon du début des années 60, au moment où démarre la Guerre du Vietnam.

Give peace a chance est le deuxième tome de cette autobiographie en bande dessinée. Nous voici cette fois dans le Swinging London des Sixties où la famille s’est installée, avec toujours la guerre omniprésente en toile de fond.

Saluées par la critique et récompensées par le public (dont un fort succès au dernier festival Etonnants Voyageurs), ces deux BD forment une oeuvre unique, tout à la fois intime et didactique, et portent un regard neuf sur les origines et le déroulement de la guerre du Vietnam.

13575495_10154346674350820_1196868242_o_zpsqu6rwg4g

L’Hermione en mer : dédicace de Philippe Gloaguen

Pour fêter le début de l’été et le passage de l’Hermione à Saint-Malo, le peintre Philippe Gloaguen dédicacera son magnifique carnet d’aquarelles « L’Hermione en mer » (Ed. Guymic à 35€) à la librairie ce samedi 9 juillet à partir de 16h.

D’origine bretonne, Philippe Gloaguen, né en 1961, se consacre aujourd’hui entièrement à « cette passion qui nourrit sa vie », l’aquarelle, « la peinture de l’instant ». Souhaitant maîtriser totalement son art, en 2012, c’est une rencontre avec Joseph Zbuvicz, maître aquarelliste australien de renommée internationale, « qui va libérer mon geste et ma pensée, dépasser la technique » explique l’artiste.

Depuis, pas un jour sans qu’il ne sorte son carnet et sa boîte d’aquarelle, pour saisir des lieux ou des gens, une façon pour lui de rentrer dans un autre univers, les paysages qui changent au gré des saisons, en capter la lumière et l’émotion, pour les faire vivre sur le papier, par la magie douce et subjective de l’aquarelle.

En raison de l’attention particulière que consacre l’artiste à ses dédicaces, nous vous invitons à nous contacter (par mail librairie.odyssee@gmail.com ou par téléphone au 02.99.56.57.50) pour d’éventuelles réservations.

hermione_zpstilujl9f

Et n’oubliez pas :

Cet été la librairie est ouverte 7/7 de 10h à 13h et de 14h à 20h.

Des nocturnes auront lieu du mardi au samedi inclus jusqu’à 22h à partir du vendredi 15 juillet.

Shibumi

Trevanian, disparu en 2005, est un auteur américain mythique principalement pour deux raisons : le mystère qui l’entoure (son identité a longtemps été un secret et il a presque toujours fuit les entretiens) et la diversité de son oeuvre.

Shibumi, paru à l’origine en 1979 et déjà réédité par les éditions Gallmeister en 2008, vient enfin de sortir ce mois-ci en poche, dans la collection Totem.

Voici donc l’occasion de rattraper votre erreur au cas où vous seriez passés à côté de ce livre culte…

Shibumi est un roman d’espionnage hors normes, un thriller qui oscille entre un réalisme sombre et une certaine fantaisie. Polar tour à tour cruel et envoûtant, décalé et parodique, Trevanian s’amuse à promener le lecteur entre complots politiques et magouilles d’Etat, éloge du zen et de la spéléologie, et distribue au passage quelques vérités géopolitiques qui plus de 30 ans plus tard n’ont pas pris beaucoup de rides ! Car si ce roman accuse parfois un léger goût rétro presque daté (qui fait son charme cela dit), il affiche aussi une furieuse et rafraîchissante lucidité (pour le coup d’actualité), notamment vis à vis de la culture américaine.

Si l’intrigue principale se perd un peu au cours du livre, les chapitres sur la jeunesse du héros, Nicolas Hel, sont eux littéralement passionnants. Personnage incroyable, à l’enfance écartelée, Hel est un tueur à gages aussi impitoyable que cynique mais aussi un joueur de go invétéré toujours à la recherche du Shibumi, cet état à mi-chemin entre le zen et l’extase, la sérénité et l’apaisement.

Bref Shibumi est un thriller ovni, inclassable, d’une autre époque et pourtant encore très ancré dans la réalité. Et c’est surtout un excellent divertissement, qui tel un sabre à deux lames, manie aussi bien l’humour que le suspense.

shibumi_zpsalhwuvbn

Shibumi, Trevanian, éditions Gallmeister coll° Totem 11 €

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 164 autres abonnés