La reconstruction de Saint-Malo

Rendez-vous ce vendredi 15 décembre de 17h à 19h, pour une séance de dédicace avec Philippe Petout, à l’occasion de son nouveau livre paru cette semaine aux éditions Cristel:

La reconstruction de Saint-Malo (38.50€).

Conservateur du musée d’Histoire de Saint-Malo, Philippe Petout rassemble depuis des années des documents sur la reconstruction de Saint-Malo à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.

L’auteur fait un état des lieux sur les destructions intervenues pendant la guerre et aborde le déblaiement, les projets de reconstruction puis la mise en œuvre elle-même. Il met tout particulièrement en valeur la réédification des monuments historiques et la création du nouvel Intra-Muros tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Il s’agit de l’ouvrage le plus complet sur la reconstruction de Saint-Malo, avec de nombreux documents, photographies et plans inédits.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à la dédicace vendredi, mais que vous souhaitez faire signer un ou plusieurs livres pour les fêtes de fin d’année, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone.

A bientôt et bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !

N’oubliez-pas, pour Noël la librairie est ouverte tous les jours (et donc le dimanche) jusqu’au samedi 6 janvier !

La-reconstruction-de-Saint-Malo

 

Libretto, guide de lecture

Un grand merci à tous ceux présents à notre débat autour des éditions Libretto !

Comme promis, voici un petit récapitulatif des titres dont nous avons parlé. Ils sont tous disponibles ou commandables, à la librairie bien-sûr mais aussi n’importe où ailleurs !

Dans le domaine oriental que nous avons abordé en début de rencontre :

Les mille et une nuits (4 tomes), la plus complète et la meilleure traduction française à ce jour.

Vingt-quatre heures de la vie d’une canaille, d’Azdi (al-) Abou- Moutahhar, un texte rare et subversif, introuvable en orient, dont il ne reste qu’un manuscrit à la BNF.

Alamut, de Vladimir Bartol. Ce roman slovène écrit en 1938 (mais se déroulant en Iran) a eu un succès inattendu au lendemain du 11 septembre 2001.

Un jardin à Téhéran, de Guppy Shusha.

La prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs, de Nafzawî (al-) Mouhammad, bien plus intéressant et malicieux que le kamasutra indien, et surtout plus moderne par la place qu’il accorde à la femme dans la recherche du plaisir.

Le Livre de Goha le Simple d’Adès Albert et Josipovici A. Une fable magnifique dont Octave Mirbeau était un grand admirateur, et qui n’a pas pris une ride. A lire absolument !

Dans le domaine classique nous avons évoqué :

Le Quinconce de Charles Palliser (5 volumes), un roman feuilleton tellement « 19ème » qu’on pense lire un auteur classique (et donc mort !)

Wilkie Collins, contemporain, ami et rival de Dickens, on le considère comme l’un des grands inventeurs du roman policier. Il faut lire absolument La dame en blanc et Pierre de Lune !

Le Pays du Dauphin Vert d’Elisabeth Goudge ainsi que La Recluse de Wildfell Hall d’Anne Brontë.

Jack London, que Libretto a réhabilité en tant qu’auteur « adulte » pour son engagement et la profondeur de ses récits. Moins connu que Croc-Blanc ou l’Appel de la forêt, nous vous invitons à découvrir Martin Eden, le vagabond des étoiles ou bien encore Le peuple d’en bas.

Moby Dick d’Herman Melville, pour sa traduction de référence.

La source au bout du monde (2 tomes) de William Morris, qui inspirera l’oeuvre de Tolkien.

C’est une très grande part du catalogue, le domaine de l’aventure et des explorations, nous n’avons pas eu le temps d’en parler beaucoup, mais notons toutefois :

A marche forcée, de Slavomir Rawicz. Récit incroyable et contreversé autour d’évadés d’un goulag, qui fut une révélation pour toute une génération d’écrivains voyageurs, Sylvain Tesson en tête !

Water Music de T.C. Boyle, une grande fresque romanesque autour de l’exploration africaine.

L’Odyssée de « l’endurance » de Shackelton, l’un des plus grands succès du catalogue.

La longue marche (3 volumes) de Bernard Ollivier… ou comment faire la route de la soie à pieds !

Enfin il y a beaucoup d’auteurs français (ou francophones) chez Libretto, dans des genres très différents :

De l’aventure, avec Claude Farrère et son Thomas l’Agnelet. Ce n’est pas, de loin, le plus beau succès du catalogue, mais à la librairie c’est notre record absolu : plus de 1000ex vendus en à peine 6 ans ! (En cherchant bien vous trouverez la chronique de ce roman sur ce blog!)

Printemps difficile de Boris Pahor, un auteur peu connu du grand public.

La boîte en os, d’Antoinette Peské, un livre « culte » qui ne laissera personne indifférent.

Laissez-moi de Marcelle Sauvageot et Séraphine de Françoise Cloarec sont des textes forts qui ont su trouver leur place au sein des libretto.

Enfin dans les rayons policiers et imaginaires, nous avons souligné l’importance de Crime de Meyer Levin, qui n’est pas sans rappeler De sang-froid de Truman Capote ainsi qu’une nouveauté de cet automne : Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel.

Bonnes lectures à toutes et à tous !

 

Rencontre Libretto mardi 28 novembre

Il y a vingt ans, rue du faubourg Saint-Antoine à Paris, au cœur d’une librairie-papeterie de quartier et au hasard d’un colis, je découvris mon premier libretto. Un poche aux dimensions curieuses, un peu plus grand que les autres, et sur la couverture une fenêtre ouverte sur l’océan. Un titre évocateur tout à la fois banal et empreint de mystère, une invitation à la lecture : Les locataires de l’été. L’auteur, un inconnu : Charles Simmons.

Et la première phrase du roman, implacable et terrible : « C’était pendant l’été de 1968 que je tombai amoureux et que mon père se noya. »

Depuis ce livre ne m’a jamais quitté, et j’ai veillé scrupuleusement à ce qu’il soit toujours dans les rayons des librairies dans lesquelles j’ai eu la chance de travailler.

Mon premier libretto fut suivi d’un autre : Crime, de Meyer Levin. Un récit terrible à la portée universelle. Une réflexion profonde sur le mal, la culpabilité, la peine de mort, la psychanalyse… Une fois le livre refermé, je me souviens m’être dit à voix haute : « Quel grand livre ! »

Et puis un autre, et un autre, et un autre… Comme cette dernière pêche miraculeuse : L’enfant à la balustrade, de René Boylesve, la réédition d’un roman férocement drôle et attachant, contant les péripéties malheureuses d’une famille de notables au cœur d’une petite ville de province…

Au cours de toutes ces années passées à défendre des livres, aucune maison d’édition, aucune collection, aucun catalogue n’a suscité en moi autant de passion et d’intérêt. Ouvrir un libretto c’est préparer sa valise la veille d’une grande traversée. C’est s’envoler pour une destination inconnue. C’est une découverte, toujours inédite, toujours inattendue. Lorsqu’il m’arrive de ne plus savoir quoi lire, lorsque l’envie des mots s’effrite et me quitte, il me suffit de me retourner vers les libretto pour retrouver la joie des grandes lectures.

De l’intimité des grandes passions aux folles aventures maritimes, de récits incroyables aux plus belles histoires, d’un pays, d’un continent ou d’un océan à l’autre, tout est possible avec un libretto. Tout est surprise.

Beaucoup m’ont été conseillés par des clients, ce sont des secrets qu’on s’offre entre amis, entre frères et soeurs de lecture.

Romans des siècles passés, récits de voyages, littérature orientale, chefs-d’oeuvre oubliés, les libretto sont pour moi une bibliothèque idéale sans cesse en expansion, une source inépuisable d’inspiration. Car Libretto c’est Jack London, Louis Garneray, Claude Farrère, Robert Margerit, Pierre Loti, Bernard Ollivier, Les Mille et une Nuits ou le Livre des Ruses, Vladimir Bartol, Anne Brontë, Wilkie Collins, Francisco Coloane, Daniel Defoe, C.S Forester, Alexander Kent, Giles Milton, Slavomir Rawicz… et tant d’autres ! Tellement d’autres !

Enfin Libretto c’est aussi Saint-Malo ! Un partenaire de longue date du salon Etonnants Voyageurs, un soutien précieux de L’Odyssée et des librairies indépendantes.

Alors je vous invite à nous rejoindre à la Grande Passerelle, la médiathèque de Saint-Malo, le mardi 28 novembre à partir de 18h, pour une rencontre exclusive avec les éditeurs de Libretto afin d’approfondir la richesse de leur catalogue et découvrir leur passionnant métier. Ils sauront j’en suis sûr nous donner mille envies, mille pistes de lectures qu’ensemble nous pourront ensuite explorer !

Frédéric.

libretto A5