Rentrée littéraire : Ce qu’il faut de nuit

Rentrée littéraire 2020 livre 3 : le roman qui sonne juste.

C’est le père qui raconte.

Depuis que sa femme est morte, il élève seul ses deux fils. Le père est un homme de conviction, même s’il n’y croit plus. Il travaille à la SNCF, ce n’est pas toujours facile mais dans l’ensemble ça va. De temps en temps, il retrouve quelques militants, tracte un peu ici ou là, sans espoir de rallier qui que ce soit. Par habitude ou tout simplement parce qu’il n’y a pas grand-chose à faire d’autre. En Lorraine il n’y a plus beaucoup d’espoir, on a baissé les bras. Les politiques sont inaudibles.

Les années passent, les deux fils grandissent. Il y a le foot et les filles. Et les copains. Justement l’aîné en a de drôles, des pas très fréquentables même s’ils sont propres sur eux et courtois. Le père s’inquiète, le fils change, se durcit et les conversations à table dérapent vite. Cela fait mal au père, à ses convictions, mais surtout ça lui fait peur car dans le sillage de l’aîné, c’est le petit frère qui risque de s’égarer. Le père s’accroche, ne lâche rien, alors forcément la tension monte. Le père aime ses deux fils, mais parfois dans une famille, l’amour ne suffit plus.

Laurent Petitmangin aime raconter des histoires depuis longtemps. Celle-ci lui tient particulièrement à coeur, alors il se lance. C’est un premier roman, mais qui évite tous les pièges. Cela aurait pu être une longue suite de clichés, c’est une composition d’orfèvre. Cela aurait pu être plombant et ennuyeux, c’est envoûtant et lumineux.

Ce qu’il faut de nuit, Laurent Petitmangin, La Manufacture de livres 16,90 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :