Ces montagnes à jamais

Confinement livre 3 : le roman américain qui a un coeur gros comme ça.

L’Amérique va mal semble vouloir dire Joe Wilkins, l’auteur de Ces montagnes à jamais (en vo : Fall back down when I die) paru chez Gallmeister début mars. Particulièrement l’Amérique rurale, des montagnes justement, ici celles du Montana. La peur, la bêtise mais aussi la pauvreté, le manque d’instruction dû aux carences d’un système éducatif démissionnaire, sont les ingrédients d’une recette bien connue de tous et au goût amer. C’est dans cette Amérique cul-terreuse et violente que tentent de survivre Wendell Newman, un employé de ranch dont l’héritage paternel est lourd à porter, et Gillian, une enseignante conseillère en éducation qui essaye d’empêcher le naufrage de son école. Tout autour il y a la suspicion, la paranoïa des éleveurs, la haine de l’Etat fédéral, les milices armées et les survivalistes du dimanche. Et puis il y a Rowdy, un garçon de sept ans qui ne dit pas un mot et que Wendell prend sous son aile. Et là tout d’un coup il y a comme un petit air d’espoir, mais pas pour très longtemps…

Ces montagnes à jamais est un très beau premier roman, avec des personnages taillés pour le cinéma, à la fois durs et fragiles, qui aspirent à vivre en paix dans un monde meilleur. Et même si cela ne dure que le temps d’un livre, on se dit qu’il est encore possible d’y croire.

Frédéric

Ces montagnes à jamais, Joe Wilkins, traduit de l’américain par Laura Derajinski, Gallmeister 23 €

  1. Un très beau bouquin que ce « Ces montagnes à jamais » . Typique de la maison Gallmeister , chère à mon coeur! Dans la lignée de l’excellent « Nuits Appalaches » de Chris Offutt. Un gros regret pour cette année , je n’aurais hélas pas l’occasion de traîner longuement sur votre stand à Etonnants Voyageurs , cela semble bien compromis ! Le Lot salue Saint Malo ! Jean -Pascal.

    PS: Le confinement à ceci de bon , je suis en train de lire des Jack London achetés lors du dernier Etonnants Voyageurs sur le stand Odyssée!

    • Oh merci beaucoup pour votre commentaire ! Oui ça fait du bien de lire un bon Gallmeister ! Pour Etonnants Voyageurs j’attends une annonce des organisateurs mais cela me semble improbable que le festival soit maintenu malheureusement. Très bon choix Jack London, voilà un auteur qui ne vous laissera jamais tomber ! Il a d’ailleurs écrit une nouvelle qui s’appelle La peste écarlate et qui mérite d’être remise en avant vu notre triste actualité… à bientôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :