Guerre sale

On se souvient de l’excellent polar de Dominique Manotti, Nos fantastiques années fric, adapté avec talent au cinéma sous le titre « Une affaire d’Etat ». Dominique Sylvain, avec son dernier opus, Guerre Sale, reprend en quelque sorte le flambeau en abordant à son tour le thème de la corruption et des sinistres malversations liées à la « Françafrique ».

On retrouve son duo détonnant, Lola Jost, commissaire à la retraite qui donnerait des frissons à l’inspecteur Harry en personne, et son amie Ingrid Diesel, strip-teaseuse américaine qui s’habille comme un garde suisse sous ecstasy et dont le français, particulièrement les expressions, reste à parfaire. Entre un avocat véreux, un vendeur d’armes, des barbouzes sur le retour, les deux amies qui peuvent compter sur l’aide de Sacha Duguin, Commandant de la brigade criminelle, auront bien du mal à se frayer un passage vers la vérité.

Suspense, jeux de pouvoir, humour et pneus enflammés autour du cou, le cocktail servi par Dominique Sylvain fonctionne à merveille et démontre, une fois n’est pas coutume, que le polar français se porte bien.

Guerre sale, Dominique Sylvain, éditions Viviane Hamy 18 €.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :