Retirer vos commandes à la librairie

Bonjour à toutes et à tous,

Avant tout merci pour vos mails et messages de soutien, merci pour votre patience, votre courage et votre humour.

Comme dirait Nicolas Bouvier, l’auteur de L’Usage du Monde:

« Moi, par dessus tout, c’est la gaieté qui m’en impose. »

La levée du confinement est provisoirement fixée au 11 mai. En attendant, le Ministère de l’Economie en partenariat avec celui de la Culture, a autorisé les librairies qui le souhaitent à procéder à des retraits de commandes.

Pour des raisons sanitaires évidentes, j’ai beaucoup de réticences face à cette pratique qui encourage les déplacements en pleine épidémie. Je connais des malouins qui ont eu le virus, qui l’ont. Le Covid-19 est là. La Bretagne n’est pas à l’abri, encore moins Saint-Malo. Le virus agit comme une roulette russe et peut vous tuer, ou l’un de vos proches. Il provoque des dégâts neurologiques, il n’est pas anodin, ce n’est pas une grippe.

Comme beaucoup de mes confrères, j’ai préféré ne pas me précipiter, respecter scrupuleusement le confinement en prenant mon mal en patience et privilégier votre sécurité. Tous les libraires n’ont pas réagi de la même façon. Quoiqu’il en soit, dans cette crise, les libraires ne sont pas des héros. Vous savez qui sont les vrais héros.

Mais les libraires vous écoutent, veulent vous aider et veulent que vous continuez à les soutenir. Je reçois régulièrement des demandes et je comprends tout à fait qu’on puisse souffrir d’un manque de livres. D’autant que le confinement est plus long que prévu.

Après avoir pesé le pour et le contre, longtemps hésité, consulté mes collègues de la librairie du Cabestan et de la Droguerie de Marine dont je me sens solidaire, j’ai finalement opté pour les retraits de commandes à partir du mercredi 22 avril.

Si vous souhaitez profiter de ce service, c’est simple mais il faut suivre ces indications :

  • Toute la logistique du livre n’ayant pas encore redémarré complètement, je ne peux vous servir que les livres qui sont en stock à la librairie.

  • Vous me contactez uniquement par mail (pas Facebook ni par téléphone) pour m’indiquer votre commande, vos souhaits ou faire le point sur vos réservations. Notre stock n’est pas en ligne, mais il est informatisé. Nous avons plus de 12 000 volumes et près de 10 000 références.

  • Si je n’ai pas les livres que vous souhaitez, je peux prendre en note les commandes, mais elles ne seront lancées qu’au moment de la réouverture de la librairie ou de la reprise complète de la logistique du livre (distributeurs et transporteurs).

  • En fonction du stock je vous fais une proposition et un devis et si vous êtes d’accord vous indique quand vous pouvez venir récupérer votre commande. Merci de regrouper vos achats pour tenir au moins deux semaines de confinement et limiter ainsi vos sorties. Je n’habite pas à proximité de la librairie, merci aussi d’en tenir compte.

  • Vous cocherez la case « Déplacements pour achats de première nécessité » sur votre attestation. Ce sont les consignes transmises par le Ministère de l’Intérieur. La Police est censée avoir été informée, mais je ne peux pas vous garantir que vous ne soyez pas sanctionné en cas de contrôle. Vous pourrez toujours si besoin contester l’amende par la suite.

  • Vous venez seul(e) au moment du retrait. Vous vous signalez à l’entrée de la librairie. Vous réglez par Carte Bancaire prioritairement. Je vous encaisse sur le seuil et vous donne ensuite votre commande déjà préparée.

  • L’accès au magasin ne sera pas permis, vous ne pourrez pas consulter les livres.

  • Ne venez pas à l’improviste, uniquement sur rendez-vous.

  • Vous ferez en sorte de respecter les distances et les gestes barrières.

Ces procédures de retrait pourront évoluer en fonction des annonces du gouvernement ou des recommandations du Syndicat de la Librairie Française.

Si vous choisissez de venir à la librairie pendant le confinement pour retirer des commandes, ne le faites pas dans le but de la soutenir. Faites-le parce que c’est essentiel pour vous. Ces « ventes à emporter » aideront bien-sûr la librairie mais ne compenseront pas les pertes liées à la crise sanitaire qui sont colossales pour L’Odyssée. Un emprunt bancaire et votre fidélité à la levée du confinement suffiront à sauvegarder la librairie.

Pour cette semaine, je privilégie deux tranches horaires pour le retrait de vos commandes, cela pourra évoluer dans un sens comme dans l’autre, en fonction des demandes et des comportements :

Le mercredi 22 avril entre 10h et 12h et le vendredi 24 avril entre 10h et 12h.

Pour toutes questions, renseignements complémentaires, vous pouvez me contacter uniquement par mail : librairie.odyssee@gmail.com

Je n’ai qu’une hâte, qu’une envie, c’est d’ouvrir à nouveau la librairie sereinement, de vous laisser flâner et toucher les livres en toute liberté, de rire avec vous et mes collègues, d’échanger sur nos lectures… Mais il nous faudra patienter pour cela. En attendant il nous faut être courageux et raisonnable.

Prenez soin de vous et à bientôt,

Frédéric

P.S : mes collègues Fanny et Anna sont au chômage partiel mais en bonne santé, elles ont toutes deux hâte de vous retrouver !

  1. Merci pour les nouvelles. Si je peux me permettre allez sur le site « Causeur » lire les billets de François Martin sur la situation générale . Bon dimanche Francis Caradec

  2. Bonjour,

    Et merci pour votre message: tout est dit et bien dit, bravo !

    Nous allons suivre vos recommandations et continuer de vivre sur nos stocks (merci La Pléiade).

    Merci aussi pour votre blog dont le seul défaut est de nous donner encore plus envie de lire.

    En attendant le plaisir de revenir fureter à L’Odyssée

    Bien à vous

    William de Champchesnel oldgaffer@wanadoo.fr 06 47 27 08 33

    >

    • Oui merci beaucoup c’est une belle initiative, je suis très intéressé par le site soutien-commerçant-artisans mais comme j’ai encore un tout petit peu de trésorerie, je préfère attendre avant de solliciter mes clients. A bientôt !

  3. Bonjour,

    Auriez-vous les œuvres philosophiques de Diderot chez la Pléiade en stock?

    Vous remerciant d’avance et souhaitant que vous vous portiez bien

    Julie Poitevin

    >

  4. Bonjour, Merci beaucoup pour vos messages. J’aimerais acheter cet ouvrage (j’habite rue Ville Pépin à St-Servan). Peut-on le commander auprès de votre librairie ? France Chine, les liaisons dangereuses Antoine Izambard

    Merci à vous, Courage et bonne journée.

    Sandrine Mouchet Tel : 06 37 93 37 19email : sandrine.mouchet@yahoo.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :