Ils vont tuer Robert Kennedy

Ils étaient nombreux à vouloir la mort des Kennedy.

Le complexe militaro-industriel pour qui la guerre du Vietnam naissante était une aubaine. La mafia malmenée et trahie par Robert, dont le père était pourtant autrefois un fidèle allié. Les anti-castristes et les survivants de la Baie des Cochons, que J.F.K. n’a pas soutenus. Fidel Castro lui-même, qui sait ?

De l’attentat de J.F.K. on sait tout, et pourtant on ne sait rien. Des dizaines de témoins, des centaines de policiers présents… et même un film ! Et pourtant, on ne sait rien.

De l’attentat de Robert Kennedy, le frère, on sait tout, et pourtant l’enquête est bâclée et vite expédiée. Et au final, rien ne colle. Le nombre de tireurs, les armes et les munitions utilisées, les témoignages discordants. Il faut une sacré dose de bonne volonté pour accepter la version officielle.

Ce que refuse justement le narrateur du nouveau roman de Marc Dugain. Persuadé que la mort suspecte de ses parents est liée à celle de Robert Kennedy, il enquête, interroge, rouvre des dossiers maudits, ceux d’une époque où les Etats-Unis étaient au bord de la guerre civile, où régnait la peur du communisme et d’une confrontation nucléaire avec l’URSS. Du projet top-secret MK-ULTRA de la CIA (en partie dé-classifié depuis) visant à contrôler des individus et des populations via l’usage du L.S.D et de l’hypnose, en passant par les dessous du catastrophique débarquement de la Baie des Cochons, sans oublier l’assassinat de Martin Luther King ou bien encore les magouilles mafieuses des Kennedy… Tout est là.

A travers cette enquête empreinte de folie et de paranoïa, le roman évoque avec une juste émotion la vie de Robert Kennedy, héritier bien malgré lui d’une grande dynastie politique, du jour de l’assassinat de son frère jusqu’à sa propre exécution. C’est un portrait touchant qui se dessine alors, celui d’un homme qui se savait condamné et qui pourtant n’a pas voulu renoncer.

N’y allons pas par quatre chemins : Ils vont tuer Robert Kennedy est du grand Marc Dugain. Un roman puissant et magistral, une politique-fiction sans faille et à la narration très aboutie. Et si une fois le livre refermé les questions pour l’essentiel demeurent, le fait d’avoir ne serait-ce qu’effleuré l’ombre de la vérité suffit à donner le vertige.

dugain_zpshgfajhes

Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain, éditions Gallimard 22.50 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :